Congrès 2019 : Le Grand Rendez-vous de la philanthropie

  1 mai 2019

Le Grand Rendez-vous de la philanthropie 2019 se tenait les 1er et 2 mai prochain 2019 à l’Hôtel Sandman de Longueuil. Cette année, l’Association des professionnels en gestion philanthropique (APGP) était fière d’accueillir les organisations et intervenants suivants :

PROGRAMME COMPLET DU CONGRÈS ICI .

TEXTES DES CONFÉRENCES  :

Comment engager la prochaine génération de philanthropes - par Aneil Gokhale
Directeur, philanthropie, Toronto Foundation
(conférence en anglais)

Swab The World - À cancer égal, combat égal - par Mai Duong et Christiane Rochon

Plénière - Porte-parole - influenceur - blogueur : ce qu'il faut savoir pour créer un meilleur impact !
Fondation de l'Hôpital Charles-Lemoyne 

La philanthropie a besoin d'une mise à jour : l’expérience du donateur - par Sophie Tarnowska, Fondatrice, WeDoSomething Mtl

Atelier de codéveloppement - Comment sortir des sentiers battus pour avoir un impact - Présenté par Christian Bélair. Président et co-fondateur 
Credo, et 
Marie Amiot, Présidente-directrice générale et co-fondatrice, École de créativité la Factry
Présentation de la Factry

La culture transporte les organisations (marque employeur) - Animé par Pierre Léonard, Associé principal, BrandBourg, Marketing et design

GALERIE DE PHOTOS :

 

 

 


L’Espace philanthropique : une nouvelle expérience accessible à tous!

L'Espace philanthropique, c'est un parcours expérientiel animé et innovateur, qui guidera les participants à travers l’ensemble du processus philanthropique.

6 thèmes précis seront abordés à travers différentes stations :

  • Mon enjeu et son écosystème

  • Ma place privilégiée dans l’écosystème

  • Je veux changer le monde 

  • J’assume ma créativité

  • Mes données : mon intelligence

  • Je prends soin de moi

L’accès à l’Espace philanthropique est inclus dans l’inscription complète au Congrès et des moments particuliers seront prévus spécifiquement pour les participants.

Toutefois, les organisations participantes auront la possibilité d’inviter tous les intervenants de leurs réseaux respectifs à venir en apprendre davantage sur la philanthropie d’impact. En effet, l’Espace philanthropique sera accessible aux non-congressistes, au prix de 35 $ par personne, selon des plages horaires précises, durant les deux jours du Congrès :

1er mai  2019 :
• De 10 h à 12 h;
• De 13 h 30 à 16 h 30.

2 mai 2019 :
• De 10 h à 12 h

Profitez de cette occasion pour faire découvrir la philanthropie d’impact à différents acteurs de vos milieux afin de stimuler des processus de réflexion au cours de la prochaine année!

IMPORTANT : Les participants sont invités à apporter avec eux dans l’Espace philanthropique un objet ou une image qui raconte un moment d’innovation fort pour eux!

Le Grand Rendez-Vous de la philanthropie : un rassemblement pour plus d’inspiration, de connexion et de perfectionnement!

Consultez le programme complet du congrès ici.

Merci à nos partenaires de l'Espace philanthropique :

 

 


 

MERCREDI | 1er mai 2019

8h00 Accueil des participants et visite de l’Espace philanthropique
8h45 Mot de bienvenue
9h00 à 10h00

Conférence d’ouverture – À cancer égal, combat égal

Mai Duong, Fondatrice, Fondation Swab The World
Christiane Rochon, co-fondatrice, Fondation Swab The World

C’est en travaillant en publicité chez Cossette que Mai et Christiane se rencontrent au milieu des années 2000. Les deux rient fort : ça leur suffit comme base d’une solide amitié. Les deux jeunes femmes mènent une vie trépidante, Mai fondant une famille et Christiane voyageant de par le monde.

Puis Mai apprend qu’elle souffre d’une leucémie agressive. Sa seule chance de s’en sortir est une greffe de cellules souches. Et si trouver un donneur compatible est terriblement difficile pour un malade d’origine caucasienne, c’est pire pour ceux issus des communautés dites « ethniques ». Il n’y a pas de donneur d’origine vietnamienne pour sauver Mai. Les deux filles s’entendent : elles remueront ciel et terre pour faire connaître la sous-représentation mondiale de donneurs ethniques.

La campagne Save Mai Duong connaît un succès inespéré au cours de l’été 2014 et a mène Mai au à Tout le monde en parle. Parce que oui, tout le monde en parlait vraiment. Et c’est en constatant le succès de « leur » campagne que les deux comparses se sont juré de reproduire ce modèle gagnant si Mai s’en sortait.

Cinq ans plus tard, Mai et Christiane ont fondé Swab The World, une œuvre qui vise à diversifier les registres de donneurs de cellules souches et de moelle osseuse partout au monde. Réelle startup de bienfaisance, les deux amies appliquent les grands principes publicitaires à leur organisation qu’elles souhaitent agile, légère et bien connecté à sa cible. Mai et Christiane redéfinissent l’œuvre de charité telle qu’on la connaît. 

10h15 à 11h30

Ateliers du matin au choix du participant

Faites votre choix parmi les 4 options suivantes :

Atelier 1

Maximiser les impacts de la philanthropie en renforçant les capacités des communautés

Animé par Béatrice Alain
Directrice générale
Chantier de l’économie sociale

Nous entendons souvent parler d’économie par les gouvernements et les entreprises privées. Or il existe au Québec toute une série d’activités économiques basées sur la mobilisation citoyenne et dont la mission est de répondre aux besoins et aspirations des collectivités. Ce troisième pilier collectif de l’économie, aux côtés du secteur public et du privé, contribue à la vitalité et résilience de notre économie et de notre société. La philanthropie, par sa nature et par la place grandissante qu’elle occupe agit aux côtés d’acteurs publics, privés et collectifs, et est à la fois spectatrice et actrice de changements profonds dans la structure de nos communautés, en commençant ceux liés à la croissance des inégalités et à la dégradation environnementale. Quels sont les liens entre les activités et organisations charitables et l’économie sociale? Comment la philanthropie peut-elle contribuer à maximiser les impacts d’organisations collectives en renforçant la capacité des communautés à imaginer et mettre en œuvre des solutions aux défis auxquels ils font face? Béatrice Alain, directrice générale du Chantier, partagera sa lecture des facteurs de succès qui accroissent la pertinence et l’impact de l’action philanthropiques au Québec.

Atelier 2

La culture transporte les organisations (marque employeur)

Animé par Pierre Léonard
Associé principal,
BrandBourg, Marketing et design

Nourrie par les valeurs fondamentales qui la définissent, la culture d’une organisation en est le moteur. C’est elle qui lui donne son caractère et son identité propre. Elle se construit de comportements, de rituels, de symboles, d’anecdotes et d’histoires communes. Elle est au cœur de la marque parce qu’elle en conditionne l’expérience. Elle est portée par ses artisans et leurs motivations.

Aborder l’impact des organisations, c’est parler de l’engagement de ceux qui y travaillent, de leur passion, de leurs ambitions. Des composantes qui prennent leurs sources dans l’essence de la marque, le projet exaltant que doit représenter l’entreprise et qui doit être exprimé avec éloquence.

Pierre Léonard vous invite à partager sa vision de la marque employeur et surtout ce qu’il considère comme les ferments de la performance de marque.

Atelier 3

Philanthropie de compétences – Impact dans les entreprises

Animé par Rose Lyndsay Daudier
Directrice générale, Fusion jeunesse

Dans les organisations philanthropiques, nous connaissons tous le rôle crucial que jouent les bénévoles dans le succès de nos opérations, celui de nos grands projets. Des entreprises ne se contentent pas  seulement de participer aux événements, mais mettent au service des causes l’expertise de leurs employés au profit de ce qui leur tient à cœur. L’impact est grand pour les organisations qui bénéficient de ce savoir-faire mais que dire de celui-ci chez les employés eux-mêmes!! Une bonne façon de convaincre des entreprises à devenir philanthrope.

En philanthropie de compétences, quelles sont les conditions de succès? Quels échecs faut-il éviter?

Sous forme de discussion ouverte et d’échanges, madame Daudier partagera son expérience avec les participants. La directrice de l’APGP sera de cet atelier.

Atelier 4

Comment organiser un événement écoresponsable

Animé par Sara Courcelles
Conseillère en développement durable
Réseau des femmes en environnement

Cette formation est pertinente pour tous les organisateurs d’événements ainsi que les commanditaires et fournisseurs de l’événementiel.

Objectif général : Sensibiliser et outiller les organisateurs d’événements afin qu’ils puissent appliquer l’écoresponsabilité.

Thématiques abordées :

Qu’est-ce qu’un événement écoresponsable?

Comment le planifier (objectifs, politique, plan d’action, coûts)?

Quelles mesures mettre en œuvre?

Volets couverts : Choix du lieu et de l’hébergement, accessibilité, ressources humaines, programme et animation, achats, cadeaux et décoration, alimentation, transport, communication, gestion des matières résiduelles, utilisation d’énergie, compensation des gaz à effet de serre, impacts communautaires

Quel est le fonctionnement de la norme en gestion responsable d’événements? À qui s’adresse-t-elle? 

11h30

Pause – Espace philanthropique

12h00 à 13h30

Lunch réseautage et visite de l’Espace philanthropique

13h30

Plénière – Porte-parole – influenceur – blogueur : ce qu’il faut savoir pour créer un meilleur impact !

Marie-Hélène Vendette, directrice communications, marketing et événements pour la Fondation Hôpital Charles-LeMoyne

Julie Tremblay, agente de communication au Salésien et au développement pour la Fondation du Salésien

Sylvie Bourbonnière, directrice de la Fondation Sainte-Anne et des relations avec les anciens

Élise Guilbault – Comédienne et porte-parole de Moisson Montréal

Jean-Christophe Pelchat – Influenceur

14h45 à 15h15

Pause – Espace philanthropique

15h15 à 16h30

Conférence

Aneil Gokhale
Directeur, philanthropie, Toronto Foundation

Comment engager la prochaine génération de philanthropes. Une étude de cas sur le succès du programme Vision 2020 de la Toronto Foundation dans l’accompagnement des  donateurs milléniaux et de la Génération X afin que ces derniers développent leur propre stratégie de philanthropie.

Vision 2020 est un programme de la Toronto Foundation. C’est un point d’entrée pour la prochaine génération de philanthropes Torontois qui faire converger la bonté et les compétences des gens de moins de 45 ans dans une même direction. Vision 2020 comprend 115 donateurs provenant des générations X et des milléniaux et ayant établi 72 fonds permanents à la fondation afin de réaliser des changements concrets pour la communauté.

Sur une période de 2 ans établie par la Vision 2020, ces nouveaux philanthropes participent à un « MBA Philanthropique » pour les aider à identifier les enjeux les plus urgents à traiter au sein de la ville et à développer conséquemment leur propre stratégie philanthropique pour y répondre. À la fin du programme, on retrouve donc une cohorte de philanthropes engagés et informés, prêts à s’attaquer aux défis de demain et à générer un impact bénéfique pour la communauté.

Cette présentation expliquera le développement et l’exécution du programme Vision 2020, allant de sa conception au lancement, et bien plus encore! Aneil présentera aussi les succès et leçons apprises jusqu’à maintenant alors que le programme en est à la moitié de sa première phase d’existence. Il explorera aussi les caractéristiques uniques de la prochaine génération de donateurs et les différentes approches qui fonctionnent bien avec ces derniers.

17h

5@7 réseautage

Avec Productions de L’Instable

Animation improvisation et retour sur la journée

Un spectacle Monothème au cours duquel trois comédiens et un musicien explorent les possibilités de création autour d’un thème choisi par les participants

 

JEUDI | 2 mai 2019

8h00 Assemblée générale annuelle
10h00 à 10h15

Pause – Espace philanthropique

10h15 à 12h00

Atelier de codéveloppement – Comment sortir des sentiers battus pour avoir un impact

Présenté par Christian Bélair
Président et co-fondateur 
Credo, et 

Marie Amiot
Présidente-directrice générale et co-fondatrice
École de créativité la Factry

Les organisations sont de plus en plus appelées à aller au-delà de la réduction de leurs impacts négatifs sur l’environnement, la communauté et les personnes dans leur stratégie de développement et leurs objectifs d’affaire. Il est aujourd’hui attendu des organisations, plus particulièrement des entreprises, qu’elles contribuent activement et intentionnellement à la résolution des grands enjeux de société, que ce soit la lutte aux changements climatiques ou encore la réduction des iniquités sociales. Certaines vont même jusqu’à repenser leur raison d’être et jouer des rôles autrefois impartis au secteur public ou communautaire. Qu’est-ce que l’impact social: comment le définir et le mesurer? Pourquoi est-ce stratégique de s’y intéresser? Comment cela vient-il affecter le secteur philanthropique? Qu’est-ce que la philanthropie stratégique? En août 2018, un ancien columnist du New York Times, Anand Giridharadas publiait Winners Take All: The Elite Charade of Changing the World, un livre qui a fait grand bruit dans le milieu philanthropique. Que dit M. Giridharadas? Quelles ont été les réactions à son livre? Échange avec les participants.

12h00 à 13h30

Lunch réseautage : Grand déballage des témoins du congrès

Caroline Bergeron, M.Sc., M.A.
Responsable de programmes à l’Université de Montréal (Certificat en gestion philanthropique et Certificat en études individualisées)
Chercheure au PhiLab

Sophie Seguin-Lamarche
Directrice, communications, affaires publiques et opérations
et productrice de L’état du Québec

13h30 à 14h30

Conférence de clôture

La philanthropie a besoin d’une mise à jour : l’expérience du donateur / Philanthropy seen from the donors perspective: it’s time for an update

Par Sophie Tarnowska
Fondatrice, WeDoSomething Mtl

14h30

Mot de la fin et clôture du congrès

Hôtel Sandman                                            

999, rue De Sérigny 

Longueuil, QC J4K 2T1

Se rendre en transport en commun : à deux pas du Métro Longueuil 

Se rendre en voiture

TARIF SPÉCIAL – APGP : Vous pouvez réserver une chambre au tarif spécial de 134 $ (ajoutez 10 $ pour une personne additionnelle) en indiquant que vous êtes participant au Congrès de l’APGP. Pour bénéficier de ce tarif, veuillez mentionner le numéro de groupe 622912. Ce tarif est valide jusqu’au 1er avril 2019.

Pour réserver, communiquer directement avec le Sandman :  1-800-493-7303 ou fax : 450-670-5928.

 

  Membres Non-Membres

Tarif inscription 

   
CONGRÈS COMPLET 2 jours  495 $ 640 $
Espace philanthropique seulement 35 $ 35 $
À la carte     
Mercredi 1er mai – Journée complète avec soirée 5@7 255 $ 325 $
Mercredi 1er  mai ou jeudi 2 mai – Journée complète  225 $ 275 $
1/2 journée (incluant le lunch et les activités à la programmation) 155 $ 225 $
Un atelier seulement (excluant les conférences) 75 $ 125 $
Soirée 5@7 seulement 35 $ 65 $

Inscription en ligne ici, par courriel à apgp@apgp.com ou par téléphone au 514 529-6865 poste 2001.

Date limite de réservation, 30 avril 2019 avant 16 h*

Prenez note que votre participation au Grand rendez-vous de la philanthropie devra être payée à l’avance par chèque, carte de crédit ou en argent comptant. 

*Politique d’annulation

Aucune annulation et aucun remboursement ne sera effectué trois (3) jours ouvrables avant l’activité. Les substitutions de participants sont acceptées sans frais jusqu’à la tenue de l’activité ou sur place. Seuls les avis d’annulation envoyés avant le 25 avril 2019 – 16 h par courriel à apgp@apgp.com seront acceptés et des frais de 20 $ seront exigés. 

 

 

André Fortin
Animateur

André Fortin est psychosociologue et détient une maîtrise en communications axée sur le changement. Il a une pratique de 27 ans comme intervenant social, chercheur, travailleur autonome dans des mandats de formation, d’animation, de gestion de projets, d’art social et de conception d’outils divers. Personne polyvalente autant au plan professionnel qu’artistique, il s’intéresse depuis 1995 aux processus créateurs et aux approches collaboratives (laboratoire, cocréation, design social). Il a élaboré des stratégies éducatives pour le Cirque du Soleil, la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse, des organismes communautaires et pour SUCO à titre de responsable de l’éducation du public de 2004 à 2006. De 2007 à 2013, il a été chargé de projets puis conseiller en animation créative et innovation sociale à l’Institut du Nouveau Monde où il a coordonné plus d’une cinquantaine de projets de participation citoyenne. Présentement, il est chargé de cours à l’Université du Québec à Montréal, innovateur social en résidence pour la Fondation J. Armand Bombardier et réalise des mandats au Québec et en France (Bordeaux, Lyon, Toulon, Lille, Paris). Il tient également un blogue au www.creativite33.com et est le coordonnateur du Guide pratique sur l’impact réalisé en 2018.

 

Mai Duong
Fondatrice, Fondation Swab The World

Mai Duong, publicitaire, est une survivante de la leucémie qui a connu le drame de ne pas trouver de donneur compatible en raison de ses origines vietnamiennes. Connue en 2014 avec la campagne « Sauvons Mai Duong », elle a mis en lumière  le manque de donneurs de cellules souches d’origine ethnique dans tous les registres nationaux.

Souhaitant redonner du pouvoir aux malades  à travers la planète à l’aide de la technologie, elle lance en 2018 la Fondation Swab The World. Plus qu’une simple plateforme de recrutement de donneurs, la Fondation Swab the World accompagne les malades du monde entier en leur fournissant des outils pour qu’ils puissent mener une campagne de recrutement fructueuse, que ce soit aux niveaux local, national ou international.

 

Christiane Rochon
Co-fondatrice, Fondation Swab The World

 

 

 

 

Rose Lyndsay Daudier
Directrice générale, Fusion jeunesse

Rose Lyndsay Daudier est directrice générale chez Fusion Jeunesse, un organisme de bienfaisance dont la mission est de contribuer à la persévérance scolaire, à l’employabilité et à l’engagement civique des jeunes. L’organisme implante des projets d’apprentissage expérientiel innovants qui permettent de créer des liens continus entre les milieux scolaires et la communauté.

Rose Lyndsay travaille à maximiser les collaborations qui augmenteront l’impact social sur le territoire. Intrapreneure engagée, elle vise donc à établir les liens entre les initiatives et à en multiplier les répercussions. Elle rassemble entrepreneurs, citoyens, universitaires, experts des technologies, et tout acteur ou milieu pertinent, afin d’éliminer les obstacles qui se dressent entre une idée, son impact et sa mise en œuvre.

Par le passé, Rose Lyndsay a occupé le poste de directrice par intérim et innovatrice sociale en résidence du programme Des villes pour tous de la Fondation de la famille J.W. McConnell. Elle a aussi œuvré au sein du Gouvernement du Québec où, comme attachée politique du ministre de la Culture et des Communications, elle traitait entre autres des dossiers portant sur Montréal, l’aménagement, le patrimoine, les musées en plus de conseiller le gouvernement sur la question de la formation.

 

Sara Courcelles
Conseillère en développement durable
Réseau des femmes en environnement

Employée du Réseau des femmes en environnement depuis novembre 2016, Sara est reconnue pour sa facilité à entrer en relations et ses aptitudes à travailler en équipe. Sara sait développer des liens avec des partenaires provenant de différents milieux et regrouper les efforts vers un but commun.

Elle possède également une aisance marquée pour les communications orales et écrites ainsi qu’un sens politique aiguisé. Elle croit fermement qu’il est possible, pour une organisation ou une entreprise, de prendre des mesures volontaires afin d’exercer ses activités d’une manière durable sur les plans économique, social et environnemental.

 

 

Aneil Gokhale
Directeur, philanthropie
Toronto Foundation

Aneil Gokhale est un professionnel passionné, dynamique et orienté vers l’atteinte d’objectifs présentant plus de 15 ans d’expérience et de succès. Il est actuellement directeur, philanthropie à la Toronto Foundation où il est responsable du développement et de la gestion du nouveau portefeuille d’activités. Plus précisément, son rôle est de soutenir les individus, les familles, les conseillers professionnels, les entreprises et toute autre organisation engagés dans le développement de stratégie philanthropique. Récemment, il a collaboré avec succès à la création et au lancement de Vision 2020, un nouveau programme développé pour attirer et inspirer la prochaine génération de philanthropes. D’ailleurs, jusqu’à maintenant, Vision 2020 a engagé plus de 115 milléniaux et membres de la génération X pour créer des fonds permanents permettant de soutenir des communautés de philanthrope.

Aneil s’implique à la Toronto Foundation depuis 7 ans. Il a auparavant travaillé chez United Way Toronto pendant 5 ans et 4 ans dans le secteur privé chez GE Healthcare, ventes médicales. En plus de son engagement à la Toronto Foundation, Aneil est aussi le coprésident du comité des membres et des conseillers professionnels pour CAGP Greater Toronto Chapter et a agi à titre de mentor pour CAGP, AFP Inclusive Giving et TRIEC.

 

Sophia Tarnowska
Fondatrice, WeDoSomething Mtl

Sophie Tarnowska est une créatrice de communauté. Elle est la fondatrice de WeDoSomething Mtl, un organisme à but non lucratif dont la mission est d’être un antidote à l’impuissance. Depuis trois ans, Sophie propose une nouvelle forme de philanthropie qui permet aux individus de faire de bonnes choses face aux mauvaises nouvelles. Elle est convaincue que les gens veulent connaitre les organismes auxquels ils contribuent ainsi que les personnes qu’ils soutiennent. Elle conçoit des «funraisers» inclusifs pour relier des communautés qui ne se rencontreraient jamais autrement, dans le but de créer des liens entre citoyens. Dans son rôle de consultante, Sophie travaille avec des entreprises et conçoit des stratégies d’impact social ancrées dans l’intelligence d’affaires. Elle collabore également avec des OBNLs afin d’améliorer l’expérience des donateurs et de les fidéliser. Sophie a développé une expertise en tant que conférencière, animatrice et facilitatrice bilingue pour un éventail de clients : 

  • C2 Montreal
  • TEDx Montreal Women
  • SID Lee Montreal
  • Lavery Avocats
  • Factry
  • Creative Mornings Montreal
  • McGill University
  • Concordia French Society

 

Productions de L’Instable

Sans cesse à la recherche d’avenues artistiques inusitées et spontanées, les Productions de L’Instable ont pour mission de proposer de nouvelles structures de création pour le théâtre improvisé. En invitant plusieurs acteurs à les expérimenter devant public, elles souhaitent encourager l’exploration théâtrale et ainsi repousser les possibles de l’acteur-créateur. Les Productions de L’Instable plongent ainsi leurs spectateurs dans un univers théâtral différent, surprenant et déstabilisant.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Christian Bélair
Président et co-fondateur de Credo
Credo

Christian Bélair est président et cofondateur de Credo , une firme-conseil en impact social et innovation positive , certifiée B Corp, ayant pour mission d’accélérer le changement social à travers des activités de services-conseil, d’initiatives collectives, et d’avancement des connaissances. Credo accompagne les organisations à repenser, propulser et mesurer leur impact social de manière stratégique et durable.

Christian est aussi cofondateur de La Gare , un espace collaboratif pour startups et entrepreneurs sociaux dans le Mile-End à Montréal, en plus d’être à l’origine de Familia , une organisation qui fait le pont entre la technologie et l’impact social, et dont les

projets phares sont les Portes ouvertes startup , La tournée des entrepreneurs ainsi que Repenser l’école .

Christian était auparavant président-directeur général du Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec (RJCCQ). Il est détenteur d’un diplôme d’études supérieures spécialisées en gestion de HEC Montréal , d’un certificat en leadership et habiletés de direction de l’Institut de leadership en gestion (maintenant affilié à l’École de gestion John-Molson), ainsi que d’un baccalauréat en philosophie de l’ Université de Montréal . Dans le cadre de ses fonctions, il a piloté plus d’une dizaine de missions commerciales à l’international (Brésil, Chine, Mexique, Israël, Royaume-Uni, etc.), en partenariat avec le Gouvernement du Québec.

 

Marie Amiot
Présidente-directrice générale et co-fondatrice de l’École de créativité la Factry
La Factry

Marie Amiot est présidente directrice générale et co-fondatrice de l’École de créativité la Factry. Dotée d’une formation en droit et d’un MBA en marketing, elle est reconnue pour sa gestion dynamique d’équipes multidisciplinaires, tant dans des entreprises en croissance qu’en démarrage. Ses 20 dernières années d’expérience en communication marketing et développement des affaires lui ont permis d’évoluer dans des écosystèmes créatifs et innovants. Elle a lancé, avec un groupe de partenaires, la première école au Canada entièrement dédiée au développement des compétences créatives pour soutenir l’innovation en entreprise: La Factry.

La Factry est une école des sciences de la créativité de Montréal qui offre une gamme de formations pour les professionnels de tous les domaines qui souhaitent transformer leur industrie. Développant également des partenariats avec des institutions d’enseignement afin de concevoir des formations pour les étudiants, branchés sur les besoins de demain, La Factry crée aussi des occasions pour que les étudiants de la relève et les professionnels puissent apprendre et échanger ensemble leurs points de vue respectifs sur des sujets d’intérêt commun.

La Factry est également un campus animé d’une programmation hebdomadaire surprenante centrée sur la créativité et le monde en transformation.

 

Béatrice Alain
Directrice générale
Chantier de l’économie sociale

Béatrice Alain est la directrice générale du Chantier de l’économie sociale, une organisation indépendante vouée à la concertation des acteurs et partenaires de l’économie sociale afin de promouvoir l’entrepreneuriat collectif et développer des secteurs et outils aptes à soutenir l’émergence de ce modèle de développement basé sur des valeurs de solidarité, d’équité et de transparence. Interlocuteur privilégié du gouvernement du Québec en matière d’économie sociale, le Chantier est reconnu internationalement pour l’écosystème de soutien au développement de l’économie sociale qu’il a contribué à mettre en place.

 Mme. Alain est en poste au Chantier depuis 2010 où elle s’est longtemps occupée de la concertation des Pôles régionaux et des dossiers internationaux et était jusqu’en 2018 Directrice des partenariats et du développement. Mme Alain, qui a une formation en économie et en sciences politiques, est également coprésidente du TIESS, un organisme de liaison et transfert d’innovations en économie sociale au service du développement des territoires au Québec et présidente de C.I.T.I.E.S., organisation internationale pour le partage et le transfert de connaissances et bonnes pratiques en économie sociale sur le plan international.

 

Sophie Seguin-Lamarche
Directrice, communications, affaires publiques et opérations
et productrice de L’état du Québec

Experte en communication politique et en communication d’influence, Sophie Seguin-Lamarche est une stratège aguerrie dotée d’une solide expérience opérationnelle. Elle est directrice des communications de l’Institut du Nouveau Monde et productrice de L’état du Québec depuis 2013. Au cours de sa carrière, elle a passé plusieurs années à la tête d’une PME spécialisée en communication et en relations publiques. À cette époque elle s’est classée au top 30 des meilleurs entrepreneurs québécois de sa génération. Dans les dernières années, elle a parfait son expertise en matière de communication et de stratégie politique au sein d’un parti représenté à l’Assemblée nationale du Québec.

Elle a notamment été nommée «nouveau visage du marketing responsable» par le magazine Les Affaires. Elle a aussi reçu une distinction de la Chambre des communes du Canada pour son leadership auprès de la communauté d’affaires féminine. En 2016, elle a été sélectionnée Jeune Femme Leader par Concertation Montréal.

 

Pierre Léonard
Associé principal,

BrandBourg, Marketing et design

Diplômé en design graphique de l’Université du Québec à Montréal,  Pierre a oeuvré chez Cossette à titre d’associé et vice-président création de Graphème, sa filiale dans le domaine du design graphique et du branding, pendant plus de 20 ans. Au cours de ses années chez Cossette, l’entreprise a connu une croissance soutenue, étendant son réseau de bureaux à Toronto, Vancouver, New York, Londres et Shanghai.

À son départ de Cossette, Pierre a fait un séjour en entreprise comme vice-président branding et design chez Effigi, une firme manufacturière dans le domaine de la mode et de la décoration. En 2014, avec deux amis de longue date, il fonde BrandBourg qui se donne pour mission de créer des liens riches de sens entre les personnes et les organisations.

Au cours de sa carrière, Pierre a contribué au succès de nombreuses organisations, dont, entre autres, Bell, Radio-Canada, Air Canada, Desjardins, le Cirque du Soleil, le Théâtre du Nouveau Monde, La Tohu, Cavalia, l’Université de Montréal, Campus Montréal, l’Association du Barreau canadien et le Quartier de l’innovation de Montréal. Il a également accompagné la Banque du Canada, la SAQ et plusieurs organisations dans le développement et le déploiement de leur marque employeur.

Pierre est également vice-président du conseil d’administration de Humanité et Inclusion Canada, une ONG internationale basée à Lyon, co-récipiendaire du prix Nobel de la paix en 1997 qui intervient dans plus de soixante pays. Il a piloté le comité international de l’organisme qui avait pour mission de revoir son identité.

 

Caroline Bergeron
Responsable de programmes à l’Université de Montréal et
Chercheure au PHILAB

Boursière McConnell en philanthropie, Rising Star in Fundraising du Canadian Council for Advancement in Education, Caroline Bergeron a près de 25 ans d’expérience en gestion philanthropique. Elle a travaillé aux dons majeurs à l’Université de Montréal, à la gestion des dons et de la R&D chez Bell Canada et elle a participé aux travaux d’ouverture de la Grande Bibliothèque à titre de Directrice du développement institutionnel. Elle a également conçu et réalisé plus d’une vingtaine d’expositions pour le compte de la Bibliothèque nationale du Québec. Depuis 2010, Caroline est responsable du programme de Certificat en gestion philanthropique ainsi que des études individualisées à la Faculté de l’éducation permanente de l’Université de Montréal. Depuis 2018, elle est chercheure au PhiLab.

Formation

  • Doctorante en sciences humaines appliquées.
  • Maîtrise en muséologie (UQAM)
  • Maîtrise en Communication (UdeM)
  • Baccalauréat en administration des affaires (HEC)

Publication

Bergeron, Caroline, Material Object and Immaterial Collector: is there Room for the Donor-Collector Discourse in the Museal Space? In Dudley, Sandra & al., ed. (2011) The Thing About Museums: Objects and Experience, Representation and Contestation, London, Routledge.

 

Sylvie Bourbonnière
Directrice de la Fondation Sainte-Anne et des relations avec les anciens

Sylvie Bourbonnière possède plus de 15 années d’expérience en gestion, communications et marketing. Elle a œuvré à titre de directrice développement philanthropique, communications, marketing chez Moisson Montréal. Elle a également fondé un OBNL, l’Ensemble Vocal les Nanas, il y a une douzaine d’année. Bénévole engagée, elle a offert son temps et son expertise auprès de plusieurs organismes dans le domaine communautaire, culturel et politique.

Madame Bourbonnière a été formée en gestion philanthropique à l’Université de Montréal. Elle est membre de l’Association des professionnels en philanthropie (AFP) et l’Association des professionnels en gestion philanthropique (APGP).

 

 

Julie Tremblay
Agente de communication au Salésien et au développement pour la Fondation du Salésien 

 

 

 

Élise Guilbault
Porte-parole de Moisson Montréal et implication dans plusieurs autres causes qui lui tiennent à coeur

Reconnue pour être authentique aussitôt qu’elle pose le pied sur scène ou qu’elle dit une réplique, Élise Guilbault est grandement estimée par ses pairs et par tout le public. Elle travaille avec le même dévouement sur scène, à la télévision et au cinéma. Au théâtre, on l’a retrouvée ces dernières années dans, entre autres, Nager en surface (Théâtre de l’Opsis), Une journée particulière (Compagnie Jean Duceppe), Albertine, en cinq temps (Espace GO), Le roi se meurt (Espace GO) et L’abdication (Théâtre de Quat’Sous), Toxique ou l’incident dans l’autobus (Théâtre d’Aujourd’hui).  À la télévision, en plus d’avoir incarné le rôle titre dans la série Emma (MetroStar 2003), elle a joué dans Grande Ourse, Deux frères (MetroStar 2002), Les Bâtisseurs d’eau (prix Gémeaux 1997) Le cœur a ses raisons, Annie et ses hommes, Les hauts et les bas de Sophie Paquin (Gémeaux 2010). Elle a personnifié Réjanne Gagné dans le téléroman Yamaska diffusé sur les ondes de TVA, qui lui a valu le Gémeaux du meilleur premier rôle féminin dans un téléroman (2010).  En 2012, le rôle de Françoise, lui est offert dans la série En thérapie ainsi que Angie Caron dans le téléroman 30 Vies de Fabienne Larouche.  En 2014, elle fait sa première expérience d’animatrice pour une série documentaire pour l’émission Loin d’être bête à TV5, qu’elle renouvelle en 2015.  C’est aussi en 2015, qu’elle commence sa participation à Unité 9. En 2016 et 2017, elle est de la distribution de la série télé Cheval Serpent. Au cinéma, mentionnons ses prestations dans Cap Tourmente (M. Langlois), Secret de banlieue (L. Choquette) et La femme qui boit (B. Émond- prix Jutra et prix Génie 2002).  Elle incarne le docteur Jeanne Dion dans le premier et le dernier film de la trilogie de Bernard Émond soit La Neuvaine (Jutra de la meilleure actrice en 2006) et La Donation pour lequel elle a été en nomination pour le Jutra (2010) de la meilleure actrice. Bernard Émond fait encore appel à son talent pour interpréter le rôle principal dans son film Pour vivre ici.

Élise Guilbault est une femme engagée. Elle est porte-parole de Moisson Montréal depuis 2016. Préalablement, elle a été porte-parole de la Société de St-Vincent de Paul durant cinq ans.

 

Marie-Hélène Vendette
Directrice communications, marketing et événements
Fondation Hôpital Charles-LeMoyne

Marie-Hélène Vendette est directrice communications, marketing et événements de la Fondation Hôpital Charles-LeMoyne. Elle a orienté sa carrière vers des organismes ayant pour mission le bien-être de l’individu dans sa communauté.

Évoluant depuis toujours au sein d’OBNL, elle est passée maître dans l’art de saisir les opportunités et de convaincre pour mobiliser les meilleurs alliés autour d’une cause. Elle a dirigé plusieurs campagnes de notoriété pour la Fondation Hôpital Charles-LeMoyne, dont la toute dernière qui a permis de recruter six porte-paroles adorés du public québécois, soit Michel Louvain, Sophie Lorain, Dominic Arpin, Josée Lavigueur, Kim Thuy et Josée Boudreault.

Toutes les stratégies de communications de Mme Vendette poursuivent un même objectif : sensibiliser un plus grand nombre de donateurs à la mission de la Fondation pour leur permettre d’accomplir leur volonté philanthropique.

 

Jean-Christophe Pelchat
Influenceur

À l’âge de 15 ans, Jean-Christophe Pelchat (Jay Cee) a fondé sa première agence de marketing spécialisée en production vidéo, sans étude et sans expérience. Après 4 ans à s’investir dans plusieurs projets vidéo, événementiels et entrepreneuriaux et à continuer ses études, il a obtenu une opportunité qui change une vie.

À 19 ans à peine, il est devenu le directeur vidéo marketing du plus grand club extérieur au Canada : le BEACHCLUB. Tous les weekends, il partageait ainsi la scène avec quelques-uns des plus grands artistes musicaux au monde. Après 4 mois de travail intense dans cet univers complètement fou, il a reçu d’ailleurs reçu un autre appel qui a encore une fois changé sa vie : il est entré cette fois-ci dans l’univers des médias sociaux et du E-commerce, se déplaçant partout sur la Terre, une nouvelle destination toutes les semaines/mois. Durant ses aventures, il a eu la chance de côtoyer quelques-uns des plus grands créateurs web québécois et internationaux.

Aussi incroyables que ces opportunités pouvaient l’être, elles ont aussi apporté leur lot de défis. Alors que tout le monde enviait sa vie de rêve sur les médias sociaux, Jean-Christophe a vécu des moments difficiles qui l’ont amené à réfléchir et se questionner sur l’ampleur des problèmes de santé mentale dans notre société. Aujourd’hui, il a retrouvé sa fougue et travaille à temps plein comme stratégiste marketing et réalisateur pour plusieurs projets d’envergures. Il utilise aussi sa portée sur les médias ainsi que ses contacts pour sensibiliser les gens sur les problèmes de santé mentale.